A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Ousmane Batoko accorde trois audiences à la Cour suprême

Ayant nouvellement pris fonction au Bénin, Alowe Leo Kabah, l’ambassadeur du Ghana près le Bénin, a été la première personnalité à être reçu par Ousmane Batoko.


Le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, a reçu en audience, ce jeudi 7 juin, plusieurs délégations dont les préoccupations ont porté notamment sur des questions de coopération et d’enseignement. / Photo : Ousmane Batoko

Bénin Révélé Mag – Plusieurs délégations ont été reçu ce 07 juin 2018 par Ousmane Batoko, président de la Cour suprême. Les différents échanges ont notamment tourné autour des questions de coopération et d’enseignement.

Ayant nouvellement pris fonction au Bénin, Alowe Leo Kabah, l’ambassadeur du Ghana près le Bénin, a été la première personnalité à être reçu par Ousmane Batoko. En effet, il y est allé s’imprégner de la mission de la haute juridiction. Il a entrepris après la présentation de ses lettres de créance au chef de l’Etat, de faire le tour des présidents des institutions de la République pour une visite de courtoisie.

Selon le diplomate ghanéen, la Cour suprême du Bénin comme celle du Ghana, joue un grand rôle. Elle est le pilier de la démocratie et de l’Etat de droit. Alowe Leo Kabah assure le président Ousmane Batoko de sa détermination à approfondir les relations entre les Cours suprêmes de nos deux pays, notamment sur le plan judiciaire. Car, selon lui, le Bénin et le Ghana, sont deux peuples frères et unis par la culture et l’histoire, en dépit des barrières linguistiques créées par la balkanisation coloniale.

Les deux pays entretiennent des relations de fraternité confortées par l’ouverture en 1962 au Bénin de l’ambassade du Ghana, rappelle-t-il. Alowe Leo Kabah justifie la bonne santé de cette coopération par la visite du président Patrice Talon à son homologue ghanéen en 2017. Une rencontre au cours de laquelle, les deux présidents ont décidé de réactiver la commission mixte de coopération entre le Bénin et le Ghana.

Après le diplomate ghanéen, Ousmane Batoko s’est entretenu avec une délégation des stagiaires de la dix-huitième promotion de l’Ecole normale supérieure de Porto-Novo, en formation pour l’obtention du diplôme de Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire (Capes).

Objet de l’audience de ces derniers ? Ils ont été renvoyés de l’Ens pour n’avoir pas complété, dans le délai requis, leurs dossiers d’inscription avec leur attestation de Maîtrise donnant accès à cette formation au Capes. Leurs dossiers ont été donc purement et simplement rejetés. Les stagiaires interdits de cours à l’Ens depuis plus d’un mois sont au nombre de 202. Ils crient à l’injustice et sollicitent la médiation du président Ousmane Batoko auprès des autorités de l’Ens et de l’Université d’Abomey-Calavi pour être réintégrés dans la formation.

Le président de la Cour suprême a reçu pour finir, le 07 juin 2018, une délégation des responsables de l’Ong « Ma contribution citoyenne ». Conduite par Solange Odjo Ahlonsou, elle est venue solliciter le soutien d’Ousmane Batoko dans le cadre de l’organisation de la douzième édition de remise de prix et de lots aux candidats reçus aux différents examens nationaux, qui aura lieu en septembre 2018.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer