A la UneEconomieGestion publiqueGestion publique 1Politique économiqueSociété

Pour le parc national de la Pendjari, le Bénin s’associe à National Geographic, African Park et à la Fondation Wyss

Ce partenariat entre le gouvernement de la république du Bénin et ces trois organisations, annoncé le 31 janvier 2018, va permettre de sécuriser et réhabiliter l’un des derniers espaces sauvages d’Afrique de l'Ouest, le parc national de la Pendjari au Bénin.

Gary E. Knell, PDG de National Geographic Society | Photo : http://baliparafoundation.com
Gary E. Knell, PDG de National Geographic Society | Photo : http://baliparafoundation.com

(Bénin Révélé Mag) – Dans le cadre d’un programme de conservation pluriannuel de 12 milliards 300 millions environ de F.Cfa, le parc national de la Pendjari va prochainement bénéficier d’une meilleure protection. Cette protection va être assurée le gouvernement du Bénin, appuyé par des partenaires que sont l’organisation scientifique américaine, National Geographic society, l’ONG internationale African Parks et la Fondation Wyss.

Ce partenariat entre le gouvernement de la république du Bénin et ces trois organisations, annoncé le 31 janvier 2018, va permettre de sécuriser et réhabiliter l’un des derniers espaces sauvages d’Afrique de l’Ouest, le parc national de la Pendjari au Bénin. Situé au nord-ouest du Bénin et d’une superficie de 4 800 km², ce parc fait partie de l’ensemble des aires protégées WAP (W-Arly-Pendjari), qui s’étendent sur trois pays : le Bénin, le Burkina Faso et le Niger.

Le partenariat a été signé par Peter Fearnhead, PDG d’African Parks, Gary E. Knell, PDG de National Geographic Society, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères, et José Pliya, directeur général de l’Agence nationale de la promotion des patrimoines et du développement du tourisme,.

Selon Wyss, « il s’agit d’un partenariat très intéressant entre la Wyss Foundation, National Geographic, African Parks et surtout le gouvernement du Bénin. Cet effort est la preuve qu’en associant les talents de différentes organisations de conservation et du gouvernement, nous pouvons arriver à des effets durables ».

Pour le PDG de National Geographic Society, Gary E. Knell, « cette annonce démontre la force des partenariats. Chez National Geographic, nous nous efforçons chaque jour de préserver l’équilibre de notre planète. En nous associant à African Parks, à la Wyss Foundation et au gouvernement du Bénin, nous réunissons les expertises uniques de chaque organisation (gestion sur le terrain, travaux scientifiques de pointe, prouesses en matière d’exploration et de valorisation) pour créer un modèle de conservation sans précédent ».

Ainsi, l’engagement financier de National Geographic Society qui est de prêt de quatre milliards de F.Cfa sur cinq ans complète en partie l’engagement de la Wyss Foundation envers African Parks et le parc national de la Pendjari.

« Le parc national de la Pendjari est une réserve exceptionnelle, qui était menacée depuis trop longtemps par le braconnage. Ce partenariat avec African Parks, National Geographic et Wyss Foundation nous encourage à poursuivre nos efforts pour révéler le potentiel de la Pendjari. La mobilisation internationale pour cette réserve est extraordinaire, d’autant plus qu’elle intervient à un moment où mon gouvernement s’est engagé à faire du tourisme un levier de développement sur le long terme », s’est félicité le chef de l’Etat, Patrice Talon.

Il faut rappeler que l’ONG African Parks, spécialisée dans la conservation de zones protégées en Afrique, a initié sa mission de gestion de la Pendjari, site classé au patrimoine mondial, en mai 2017, en partenariat avec la présidence de la République du Bénin. Son PDG, Peter Fernhead, a déclaré : « nous sommes ravis de ce partenariat avec la National geographic society en faveur de la protection continue du parc national de la Pendjari. L’ampleur de cet engagement, et la capacité de la National Geographic Society à promouvoir la recherche scientifique, développer des solutions technologiques et mettre en lumière cette réserve écologique inestimable nous aidera à garantir son avenir ».

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close