EconomieGestion publiqueGestion publique 1Politique économiquePolitiques publiques

Pascal Idrissou Wélé : « L’industrie de la microfinance au Bénin a su coloniser tous les quartiers et pénétrer tous les villages »

Avec pour objectifs de faire le point de l’évolution de l’inclusion financière, d’aborder les approches de financement du capital social des entrepreneurs et la prise en compte de la technologie dans l’offre de services, cette rencontre regroupe pendant deux jours les professionnels du secteur autour du thème « La finance inclusive responsable et le développement des micro-entreprises ». Elle s’est ouverte le 28 août 2018 à Cotonou.

Emmanuel Gahou, président du conseil d’administration de l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés appelée « Consortium Alafia » | Photo d’archives

(Bénin Révélé Mag) – Afin de baliser le terrain en vue d’un secteur plus dynamique au service du développement durable et de la lutte contre la pauvreté, les professionnels de la microfinance, sous l’initiative du Consortium Alafia, se mobilisent en faveur de la douzième conférence annuelle de la microfinance.

Avec pour objectifs de faire le point de l’évolution de l’inclusion financière, d’aborder les approches de financement du capital social des entrepreneurs et la prise en compte de la technologie dans l’offre de services, cette rencontre regroupe pendant deux jours les professionnels du secteur autour du thème « La finance inclusive responsable et le développement des micro-entreprises ». Elle s’est ouverte le 28 août 2018 à Cotonou.

Pour Emmanuel Gahou, président du Conseil d’administration du Consortium Alafia, « en brisant les murs de la pauvreté, elle permet aux populations capables d’avoir les moyens d’entreprendre des activités de gagner des revenus et d’améliorer la qualité de vie. C’est une activité difficile à délaisser, parce que ce faisant beaucoup seront mis de côté et il y aurait de sérieux remous sociaux difficiles à contenir ».

Il souligne la force vitale de la microfinance pour les entreprises. A l’en croire, les récentes prouesses du secteur en disent long sur son importance. Ainsi, relève-t-il, « à fin mars 2018, le nombre de clients actifs est de 2 234 356 avec un encourt de crédit de 150,67 milliards de F Cfa et un encourt de dépôt qui s’élève de 105,3 milliards de francs Cfa ».

Pour Pascal Idrissou Wélé, représentant du ministre en charge de la Microfinance, c’est une occasion qui est offerte aux acteurs de partager les expériences en termes d’approches, d’outils et de « success stories », en matière de financement des petites et moyennes entreprises et de présenter la vision et la stratégie de chaque principal acteur pour l’essor d’un système financier inclusif responsable au Bénin.

« Cette conférence sera une occasion pour le Consortium Alafia d’apporter sa contribution à la résolution de la problématique du développement des Pme au Bénin notamment à travers leur financement » a-t-il indiqué ; avant d’ajouter que le poids de la microfinance est inestimable en matière de réduction de la pauvreté. « L’industrie de la microfinance au Bénin a su coloniser tous les quartiers et pénétrer tous les villages tout en transcendant les diverses catégories sociales », célèbre-t-il.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close