A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Patrice Talon annonce une importante augmentation du budget des cantines scolaires

Cette annonce sonne comme un nouveau revers pour ses opposants. La densité du social dans son plan d’actions devient une évidence. Car, dorénavant à travers ce programme des cantines scolaires qui s’étend sur 4 ans et qui coûte 27 milliards de francs CFA, 1579 écoles primaires publiques dont 350 000 écoliers dans 11 départements du pays seront impactés.

Photo : Commodafrica/Illustration

(Bénin Révélé Mag) – « Aujourd’hui, pour les moyens que nous consacrons aux cantines scolaires, la priorité c’est de donner aussi la chance aux autres qui attendent au moins un repas par jour de bénéficier de ce programme. Donc, dès la rentrée prochaine, nous allons doubler le nombre d’enfants concernés par ce programme », a déclaré Patrice Talon lors d’un entretien télévisé, avec la presse locale, le 31 août 2018.

Cette annonce sonne comme un nouveau revers pour ses opposants. La densité du social dans son plan d’actions devient une évidence. Car, dorénavant à travers ce programme des cantines scolaires qui s’étend sur 4 ans et qui coûte 27 milliards de francs CFA, 1579 écoles primaires publiques dont 350 000 écoliers dans 11 départements du pays seront impactés. L’engagement de  l’Etat  dans la révolution des cantines  est sans ambigüité. Patrice Talon offre d’heureuses perspectives  aux futures générations. Le retour aux cantines scolaires se fait avec humanisme.

Convaincu de ce que les cantines scolaires constituent un des moyens pour attirer les enfants à l’école, pour les y maintenir et pour contribuer à une amélioration des résultats scolaires, le Chef de l’Etat entend davantage apporter une touche particulière à l’assistance sociale et au bien-être des apprenants. Dans cette perspective, Patrice Talon a annoncé face aux quatre journalistes qui l’interviewaient, que son gouvernement ne lésiner pas sur les  moyens  pour   mettre les apprenants à l’abri de la misère et des incertitudes.

La bataille contre la déperdition scolaire va trouver du souffle. Le gouvernement est mû par la volonté  politique  d’ouvrir l’ère de l’épanouissement  des écoliers. A cet effet, il a été question pour Patrice Talon dès son accession à la magistrature suprême d’instaurer le programme des cantines scolaires. L’objectif de ce programme est de permettre aux enfants scolarisés des zones déshéritées d’avoir un repas chaud par jour.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer