A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Patrice Talon aux évêques : « Oui, ma famille et moi-même restons fidèles à notre foi catholique et la vivons ! »

Reçue en audience, la délégation constituée de six évêques et deux prêtres, s’est entretenue avec le président de la République sur les questions liées à l’actualité béninoise.

Monseigneur Victor Agbanou, président de la Conférence épiscopale du Bénin.
Monseigneur Victor Agbanou, président de la Conférence épiscopale du Bénin.

(Bénin Révélé Mag) –  Monseigneur Victor Agbanou, président de la Conférence épiscopale du Bénin, a conduit le 07 février 2018, une délégation du clergé catholique béninois, au palais de la Marina, pour rencontrer le chef de l’Etat, Patrice Talon, pour qui, c’est un honneur et un plaisir de les recevoir.

Reçue en audience, la délégation constituée de six évêques et deux prêtres, s’est entretenue avec le président de la République sur les questions liées à l’actualité béninoise.

Les prélats ont, sur la situation sociale, fait savoir leur sensibilité à ces grèves qui handicapent certains secteurs de la vie nationale. Ils se sont félicités de ce que le dialogue social ait été renoué. Concernant la corruption, la délégation désire que la lutte contre ce fléau soit poursuivie et soit inclusive.

Pour le chef de l’Etat Patrice Talon, son cœur a désiré cette rencontre depuis de longs mois. Il a remercié ses hôtes pour l’action de l’Eglise dans la société. Au souhait exprimé par les évêques au président de la République et au Bénin, Patrice Talon a dit apprécier leur souhait que la paix sociale règne dans notre pays. « La grâce de vie s’apprécie davantage dans un environnement apaisé », a-t-il indiqué.

« Oui, ma famille et moi-même restons fidèles à notre foi catholique et la vivons ! Mais, j’ai le devoir de protéger tout le monde et de considérer que toutes les expressions de foi se valent », souligne Patrice Talon, au cours de la discussion.  Le président de la République a expliqué que, c’est la peine au cœur, qu’il fait l’effort de ne pas trop afficher son désir de manifester sa foi.

Il va rassurer de sa volonté d’œuvrer à la paix entre les confessions religieuses qui, selon lui, se valent toutes. « Je suis catholique sans réserve, même si de par mes fonctions je suis laïc », dira Patrice Talon. Il a ainsi dit qu’il répondra aux demandes d’audience de diverses confessions religieuses au nom de la laïcité, au nom de son devoir d’être au service de tous.

Ainsi, indique-t-il, catholique qu’il est, il a fait le choix, en raison de ses fonctions actuelles, de ne pas donner trop de visibilité à l’expression de sa foi religieuse, parce que le pays est laïc, que les pouvoirs sont laïcs et que l’appartenance des élus à des courants religieux devrait rester dans le domaine privé.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close