A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiquesSanté

Patrice Talon crée un comité pour réfléchir à la réforme du secteur pharmaceutique

Ainsi, dans un décret du président Patrice Talon, signé le 20 Juin 2018, le chef de l’Etat a décidé de mettre en place le Comité de pilotage de la réforme du secteur de la pharmacie, du médicament et des explorations diagnostiques du Bénin dénommé le Comité Pharmed.

Patrice Talon: Rencontre avec les pharmaciens | Photo : Présidence de la République du Bénin
Patrice Talon : Rencontre avec les pharmaciens | Photo : Présidence de la République du Bénin ? Archives

(Bénin Révélé Mag) – Comme dans d’autres secteurs dans lesquels le gouvernement du nouveau départ a engagé d’importantes réformes, des rénovations sont en cours pour assainir les secteurs de la santé et de la pharmacie au Bénin.

Ainsi, dans un décret du président Patrice Talon, signé le 20 Juin 2018, le chef de l’Etat a décidé de mettre en place le Comité de pilotage de la réforme du secteur de la pharmacie, du médicament et des explorations diagnostiques du Bénin dénommé le Comité Pharmed.

Composé du ministre de la Santé qui le préside, du Garde des Sceaux,  des Secrétaires généraux du Gouvernement, du directeur national de la pharmacie et de divers acteurs de la Présidence de la République et du secteur pharmaceutique, le Comité Pharmed, a pour mission de proposer un nouveau cadre juridique et institutionnel des activités mentionnées dans la dénomination dudit comité et de d’accompagner le ministère de la Santé pendant la période de la suspension de l’Ordre des pharmaciens.

Assisté d’un comité technique, le Comité Pharmed est chargé de réfléchir aux réformes à mettre en œuvre pour l’assainissement des activités relevant du domaine de la pharmacie. L’objectif est d’assurer une bonne santé aux populations afin qu’elles apportent au mieux leur contribution au développement du pays.

Le décret cité ci-dessus dévoile les grandes tâches qui lui sont confiées. Il s’agit de réfléchir aux grandes orientations de la réforme, de faire au gouvernement et aux experts de ladite réforme, des recommandations et faire le plaidoyer nécessaire à son accompagnement. Il aura également à assurer la communication relative au bien-fondé des axes stratégiques de la réforme envisagée.

Sur le plan organisationnel et logistique, la commission fonctionnera sur des fonds du budget national et aura 90 jours, à compter de la date de son installation pour accomplir sa mission. Le décret précise aussi un délai de 30 jours lui sera accordé pour faire son rapport sur l’état des lieux et les orientations essentielles de la réforme. La crise qui secoue le secteur de la pharmacie au Bénin, depuis l’éclatement de l’affaire dite des faux médicaments, connaît un tournant nouveau.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close