A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Patrice Talon : « Je n’ai pas un autre pays. C’est pourquoi j’agis avec détermination et passion »

Le chef de l’Etat, Patrice Talon, en présence d’Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat en charge du Plan et du Développement et d’autres collaborateurs, était en discussion avec ces propriétaires terriens, le 24 février 2018.

Propriétaires, installés sur le périmètre devant abriter l’aéroport international de Glo-Djigbé / Photo : PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉNIN
Propriétaires, installés sur le périmètre devant abriter l’aéroport international de Glo-Djigbé / Photo : PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉNIN

( Bénin Révélé Mag) –  « Je vous ai appelé pour vous remercier par rapport à l’évolution constatée sur le terrain ; si on doit attendre l’unanimité, on ne fera rien ; je vous laisse la parole pour envisager ce qu’on peut faire pour améliorer les choses ». Ces sont là, les propos introductifs du président Patrice Talon, lors de la rencontre qu’il a eue avec les propriétaires, installés sur le périmètre devant abriter l’aéroport international de Glo-Djigbé.

En effet, le chef de l’Etat, Patrice Talon, en présence d’Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat en charge du Plan et du Développement et d’autres collaborateurs, était en discussion avec ces propriétaires terriens, le 24 février 2018.

Le président de la République a fait savoir à ses interlocuteurs du jour, que cet aéroport est une infrastructure dont le pays a besoin pour développer et promouvoir le tourisme qui est une source de richesse. « Le Bénin a besoin de cet aéroport aujourd’hui et demain. L’érection du nouvel aéroport est nécessaire. S’il ne peut être implanté à Glo-Djigbé, on ne pourra le construire nulle part d’autre au Bénin. C’est l’endroit approprié », a-t-il insisté.

Le chef de l’Etat a en de termes clairs et précis, dit sa détermination : « j’ai déclaré lors de la campagne que nous pouvions sortir de la pauvreté et que j’allais imprimer la démarche pour y parvenir ». Poursuivant, Patrice Talon soutient : « Je n’attendrai pas que vous soyez prêt avant d’agir ; moi je suis déjà prêt ! ».

Pour convaincre ses hôtes venus de Glo-Djigbé, cité retenue pour accueillir le nouvel aéroport, Patrice Talon leur a dit : « Vous en tirerez des profits demain et après-demain et pour la postérité ; même si l’Etat n’a pas les moyens pour acheter le domaine, il vous donne quelque chose pour vous consoler ».

Rappelant pour le souligner, que le Bénin n’a ni métaux précieux, ni de richesse du sous-sol, le président Talon a affirmé que « notre connaissance, nos compétences, nos valeurs et notre détermination valent plus que l’or et le pétrole ; ils nous suffiront pour sortir de la pauvreté ; c’est le chemin ».

Le chef de l’Etat a développé en indiquant : « Je n’ai pas un autre pays. C’est pour cette raison que j’agis avec détermination et passion ».

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer