A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Patrice Talon pose un acte de grande portée, pour promouvoir l’éthique et la bonne gouvernance

En effet, on a remarqué ces dernières semaines que des douaniers béninois étaient postés à divers endroits sur les axes routiers, aussi bien à Cotonou qu’en dehors. Ces derniers arrêtaient exclusivement les véhicules d’immatriculation récente. Ils demandaient aux propriétaires, de présenter les papiers de la déclaration douanière.

(Bénin Révélé Mag) – Le président Patrice Talon administre une leçon exemplaire d’éthique et de bonne gouvernance, qui mérite de retenir l’attention. Un comportement qui vient démontrer s’il en était encore besoin, que la promotion de la vertu est manifestée par lui. Que s’est-il passé ?

En effet, on a remarqué ces dernières semaines que des douaniers béninois étaient postés à divers endroits sur les axes routiers, aussi bien à Cotonou qu’en dehors. Ces derniers arrêtaient exclusivement les véhicules d’immatriculation récente. Ils demandaient aux propriétaires, de présenter les papiers de la déclaration douanière.

En cas d’absence dudit document, ces douaniers retenaient le livret de bord contre un papier et demandaient de passer à leur service pour contrôle, muni de la déclaration. Cette basse et ignominieuse manœuvre va fatalement être mise à nue.

C’est que, une connaissance du chef de l’Etat ayant acquis un véhicule est allé le voir pour solliciter son intervention en vue de bénéficier d’une diminution des frais de douanes. Comme on pouvait s’y attendre, Patrice Talon a opposé à cette demande un refus catégorique. Mais quelques jours plus tard, le concerné est venu lui apprendre qu’elle a réussi à payer moins que ce qu’elle devrait.

Suite à cette situation, le Chef de l’Etat a invité les services de la douane et leur a communiqué les données du concerné, aux fins de récupérer le manque à gagner. Il venait ainsi de comprendre par la même occasion, que c’est une pratique qui a cours. Il a demandé alors à la douane de généraliser le contrôle des frais de déclaration à toutes les voitures acquises dans la période indiquée, pour récupérer les moins perçus.

Selon les dires des douaniers eux-mêmes, cela a permis effectivement de découvrir plusieurs cas de déclarations sous évaluées et de faire payer la différence.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer