A la UneEconomieGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiquesTIC et Télécoms

Pour améliorer la gestion de l’état civil, Sacca Lafia lance de la plate-forme numérique « Rapid Pro »  

Fruit du partenariat entre le gouvernement du Nouveau départ et l’Unicef, la plateforme Rapid Pro offre des facilités dans la déclaration des naissances, qui sera désormais exempte de toutes tracasseries. Une bonne nouvelle pour les familles béninoises.

Sacca Lafia, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique | Photo : Présidence du Bénin

(Bénin Révélé Mag) – « Connaître l’âge de l’enfant est essentiel pour le protéger contre les abus et les violences tels que l’exploitation économique, le mariage forcé des enfants, la traite des êtres humains et l’exploitation sexuelle », a ainsi déclaré Claudes Kamenga, représentant résident de l’Unicef au Bénin. C’était le 27 novembre 2018, à l’occasion du lancement de la plateforme Rapid Pro, par Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Fruit du partenariat entre le gouvernement du Nouveau départ et l’Unicef, la plateforme Rapid Pro offre des facilités dans la déclaration des naissances, qui sera désormais exempte de toutes tracasseries. Une bonne nouvelle pour les familles béninoises. Il s’agit d’un outil qui permet aux populations les plus isolées de pouvoir déclarer les naissances de leurs enfants via Sms à partir de n’importe quel téléphone portable, sur toute l’étendue du territoire national.

C’est un outil de promotion des droits de l’enfant et d’un instrument de lutte contre les discriminations à l’égard des enfants. Selon Claudes Kamenga, Rapid Pro est un outil visant à répondre aux défis de l’enregistrement des naissances qui pour lui, est capital. « Avec cette plateforme, le Bénin fait un pas de plus vers l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour résoudre les problèmes des enfants », se réjouit-il.

Sacca Lafia fait savoir que la plateforme Rapid Pro est en phase pilote dans le département de l’Alibori. Elle sera activée dans le département du Zou à partir de 2019. Il invite les autres partenaires qui accompagnent le gouvernement dans la mise en œuvre d’un état-civil performant à se l’approprier. Rapid Pro est accessible au numéro 132 sur les réseaux Gsm à travers l’envoi du mot « Nais » ou « nais ». L’ambition est d’utiliser les services du numérique pour améliorer la collecte des données statistiques sur l’état civil.

Le lancement de Rapid Pro marque la volonté du gouvernement d’assainir et de moderniser le système national de l’état civil. « La plateforme Rapid Pro donne l’occasion de déclarer instantanément les naissances, de planifier et d’enregistrer les actes établis », souligne le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Sacca Lafia.

Cet outil revêt un enjeu majeur pour le Bénin en raison des disparités observées à l’état civil entre les régions. Si le taux d’enregistrement des naissances au Bénin a connu ces dix dernières années, une augmentation de près de 25 points passant de 60% en 2006 à 84,8% en 2014, des écarts subsistent entre les régions, notamment les communautés rurales du Nord. Pendant que le taux national est de 80%, par exemple, l’Alibori affiche un taux de 42,3%, relève le directeur général de l’état civil, Abdon Marius Mikpon’Aï.

Par Laurent Adjovi, Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close