A la UneEconomiePolitique économique

Pour les intérêts du Bénin, le gouvernement, bien que satisfait de la Zone de libre échange continentale, diffère la signature de l’accord

Cette position du Bénin s’explique par la nécessité d’études préalables approfondies et la disponibilité d’une feuille de route adéquate avec les obligations précises des Etats parties.

44 pays africains signent un accord créant une zone de libre-échange continentale | afrique.lalibre.be

(Bénin Révélé Mag) – 44 pays africains ont signé à Kigali au Rwanda, le 21 mars 2018, l’accord portant création de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLEC). Le gouvernement du Bénin a décidé pour sa part de différer la signature de cet accord, ainsi que de ses protocoles. Cette décision a été prise lors des travaux du  Conseil des ministres du 21 Mars 2018.

En effet, le Bénin bien qu’ayant exprimé sa satisfaction de l’initiative et des travaux et sa disponibilité à œuvrer à la concrétisation de cette initiative a reporté sa signature à plus tard. Cette position du Bénin s’explique par la nécessité d’études préalables approfondies et la disponibilité d’une feuille de route adéquate avec les obligations précises des Etats  parties.

Il s’agit surtout d’éléments susceptibles de mieux éclairer et orienter les décideurs nationaux pour l’atteinte des objectifs socio-économiques et politiques pertinents. Il faut aussi voir en cette décision, le fait que le Bénin attend l’aboutissement des concertations nationales avec le parlement et les acteurs sociaux et économiques

Cette position se veut responsable et pragmatique, car le pays propose l’approfondissement des études de diagnostic et de faisabilité, puis la définition d’une feuille de route adéquate prévoyant les obligations des Etats parties.

En réalité, le pays de Patrice Talon n’est nullement contre cette initiative, car le Bénin a montré qu’il est partisan de l’intégration, de la libre circulation des personnes et des biens et en a d’ailleurs donné le gage, en exemptant de visas tous les Africains désireux de se rendre au Bénin.

De ce fait, la matière de l’espèce est à considérer avec tous les paramètres nécessaires afin de s’assurer que toutes les étapes sont franchies les unes après les autres. Ce pragmatisme et ce sens de responsabilité s’apprécient bien quand on note que le pays approuve la Déclaration de Kigali relative à la Zone de Libre Echange Continentale et fait des suggestions.

Pour finir, il convient de relever qu’il s’agit de différer la signature du Bénin, laquelle interviendra assurément dès que les conditions seront remplies. C’est que, le gouvernement du Nouveau départ, fervent partisan de l’intégration africaine qu’il est, veille à préserver les intérêts du Bénin.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close