A la UneGestion publiquePolitiques publiques

Premier conseil des ministres du gouvernement Talon II : l’appréciation des entrants

Ce conseil ministériel était le tout premier pour les membres du gouvernement nouvellement nommés. A ces derniers et à cette occasion, le chef de l’Etat, chef du gouvernement a rappelé quelques principes et valeurs du gouvernement. Ce sont notamment la solidarité, l’efficacité, le sens du devoir bien fait.

Le président Talon lors de son premier conseil des ministres.

(Bénin Révélé Mag) – Le président Patrice Talon a réuni en séance extraordinaire son nouveau gouvernement ce 02 novembre 2017. Du compte rendu de ce conseil des ministres, la première du gouvernement du 27 octobre, on retient trois grands points : les mesures normatives, les communications et une mesure individuelle.

Ce conseil ministériel était le tout premier pour les membres du gouvernement nouvellement nommés. A ces derniers et à cette occasion, le chef de l’Etat, chef du gouvernement a rappelé quelques principes et valeurs du gouvernement. Ce sont notamment la solidarité, l’efficacité, le sens du devoir bien fait.

Les nouveaux membres du gouvernement ont été heureux de participer à cette première rencontre et quelques-uns ont exprimé leurs sentiments. Mahougnon Kakpo, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, dit, parlant du chef de l’Etat, avoir « découvert, en participant à ce premier conseil des ministres, un homme d’Etat rempli d’ambitions et de dynamisme avec une grande vision pour notre pays. »

Pour Bintou Chabi Adam Taro, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance : « c’est une innovation de regrouper la microfinance et les affaires sociales ». Elle pense que « les enjeux sont grands, car le peuple attend beaucoup de nous et nous devons tout faire pour relever les défis par le leadership du chef de l’Etat ».

Un autre, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou déclare être animé par des sentiments de joie. Il remercie le Président de la République pour cette marque de confiance qu’il a voulu placer en sa modeste personne en lui confiant le département de l’Industrie et du Commerce de la République du Bénin. « Plaise à Dieu et aux mânes de nos ancêtres, le peuple béninois ne sera pas déçu. Le président de la République non plus », jure-t-il.

Les trois grands points du Conseil des ministres

Dans le premier point, quatre projets de décrets ont été adoptés. Le projet de décret portant modification du décret n°2016/128 du 17 mars 2016 portant statuts particuliers des corps des personnels de l’administration des douanes et droits indirects ; le projet de décret portant transmission à l’Assemblé nationale du projet de loi portant lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en République du Bénin ;

Aussi, le projet de décret portant transmission à l’Assemblé Nationale, pour autorisation de ratification, du traité relatif à la création du corridor Abidjan-Lagos, long de 1028 km, entre les gouvernements de la République du Bénin, de la République de Côte d’Ivoire, de la République du Ghana, de la République Fédérale du Nigeria et de la République Togolaise, signé à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, le 30 mars 2014 ; et le projet de décret portant modification du décret 2014/785 du 31 décembre 2014 portant création, organisation, attribution et fonctionnement de l’Autorité nationale chargée de l’action de l’Etat en mer (ANCAEM).

Concernant le deuxième point sur les communications, il a été approuvé le plan stratégique du développement du secteur agricole (PSDSA) 2017-2025 et du plan national d’investissements agricoles et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIANSAN) 2017-2021. Il a aussi été question de l’approbation de la liste des micro-projets sociocommunautaires soumis au financement sur les fonds du don japonais KRI, au titre de l’année 2009-2012.

Le conseil des ministres a aussi validé la participation de Bénin à la 8è conférence des grands chanceliers d’Afrique francophones subsaharienne et de France qui va se tenir à Paris, du 8 au 11 novembre 2017. Des comptes rendus ont été fait de l’examen des rapports transmis par les inspections générales des ministères à la Présidence de la République, pour la période de janvier à juin 2017 et du rapport de vérification du versement de commissions occultes à des dirigeants de la Caisse nationale de sécurité sociale.

S’agissant du troisième et dernier point, il a été question de prononcer, sur proposition de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la nomination de Monsieur Edgard-Marie Dona OUENDO, comme directeur de l’Institut régional de santé publique.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

1 thought on “Premier conseil des ministres du gouvernement Talon II : l’appréciation des entrants”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close