Gestion publique

Projet ARCH : Le Gouvernement généralise le volet Assurance-maladie dans les communes du Bénin

La phase pilote du volet Assurance-maladie du projet ARCH qui avait démarré depuis le 29 juillet 2019 dans 07 communes pilotes (Abomey-Calavi, Sô-Ava, Dassa-Zoumè, Glazoué, Djougou, Copargo et Ouaké), amorce une nouvelle étape.

Comptes rendus

Le mardi 19 janvier 2021, la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Madame Véronique TOGNIFODE MEWANOU, a procédé au lancement officiel de la phase de généralisation du volet Assurance-maladie du projet ARCH dans les 14 communes restantes des 21 ayant connu l’enquête PMT dont la commune de Cotonou.

Selon le Directeur Général de l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS), Docteur Venant Célestin QUENUM, le modèle béninois de l’assurance-maladie, tel qu’il prend corps aujourd’hui, repose sur les valeurs d’équité et de solidarité nationale, en ce sens qu’il vise à lever les obstacles financiers, notamment les paiements directs par les patients eux-mêmes, et à prendre en charge sur fonds publics des frais de santé des personnes qui se trouvent dans l’incapacité d’y faire face. « Pour les personnes démunies, l’État supporte totalement les frais liés à la prise en charge sanitaire pour des prestations et affections… » a-t-il dit avant de rappeler qu’il faudrait disposer de sa carte d’identité nationale biométrique délivrée par l’Agence Nationale de l’Identification des Personnes (ANIP) pour accéder aux soins dans le cadre de l’assurance maladie de ARCH.

D’après la Ministre Véronique TOGNIFODE MEWANOU, l’assurance maladie du projet ARCH couvre gratuitement toutes les consultations générales, 22 affections et actes médicaux ainsi que les analyses biomédicales y afférentes. Les médicaments nécessaires pour la prise en charge efficace de toutes les affections contenues dans le panier de soins sont également administrés gratuitement aux malades bénéficiaires. Ainsi, à travers cette cérémonie, ce sont 21.800 cartes d’identité nationale biométriques qui seront distribuées aux bénéficiaires qui les permettront d’accéder aux services du projet. D’ici quelques jours, 180.000 nouvelles personnes privilégiées bénéficieront de l’assurance maladie gratuite de l’État pour une durée de 03 ans. « À ce jour, 21 communes sont concernées par l’assurance maladie de ARCH. Le processus est actuellement en cours pour le compte des 56 communes restantes… » a-t-elle dit avant d’inviter les autorités locales à accompagner le gouvernement dans ce processus en prenant des mesures pour le suivi et le retour d’informations.

Les autorités locales, dans leurs allocutions, ont pris l’engagement d’œuvrer aux côtés du gouvernement afin d’assurer le succès de tous les volets du projet ARCH.

Il faut noter la présence à cette cérémonie du Préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral, des Directeurs de cabinet du ministère de la santé et celui du numérique et de la digitalisation, et du 1er Adjoint au Maire de Cotonou.

Voir l’album

Cet article est un contenu du site web Gouv.bj

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer