A la UneEconomiePolitique économique

Rizwan Haider : « Les nouveaux projets du PAG vont commencer à avoir un impact positif sur l’emploi et la croissance »

Selon le banquier international, le secteur agricole et les exportations vont continuer à enregistrer des bonnes performances dans les trois années à venir (2018, 2019 et 2020).

Rizwan Haider, banquier international et Associé du cabinet Arconseil. | Cabinet Arconseil

(Bénin Révélé Mag) – « Les nouveaux projets lancés dans le cadre du programme d’actions du gouvernement vont commencer à avoir un impact positif sur l’emploi et la croissance du PNB dès 2018 », a ainsi déclaré Rizwan Haider, banquier international et Associé du cabinet Arconseil, dans une interview qu’il a bien voulu accordée à nos confrères du quotidien L’économiste du 12 février 2018.

Selon le banquier international, le secteur agricole et les exportations vont continuer à enregistrer des bonnes performances dans les trois années à venir (2018, 2019 et 2020). Il se base pour le dire, sur le constat d’une meilleure gestion des filières et une augmentation des capacités de transformation des produits agroalimentaires.

Rizwan Haider informe que le gouvernement du nouveau départ a sollicité le FMI, pour mettre en place un nouveau programme de financement appelé Facilité du crédit étendue. Ce financement s’élève à un peu plus de 80 milliards de F.Cfa, et a pour rôle d’assister le Bénin à faire face aux difficultés liées à la dégradation de la situation économique au Nigeria.

Le banquier fait aussi observer que dans son rapport, le FMI note que le Bénin aurait atteint un taux de croissance de son PNB de 6% en 2017 et la projection pour 2018 serait de 8,4%. Selon lui, ce résultat est essentiellement dû à une gestion rigoureuse des finances de l’Etat et les bonnes performances du secteur agricole. En effet, le FMI a donné un satisfécit à la gouvernance économique du Bénin par rapport au respect des engagements vis-à-vis de l’Institution.

Ainsi, les exportations du Bénin ont augmentés de 16% en 2017. C’est un facteur important pour le renforcement du PNB. La bonne performance de la filière coton et une amélioration dans la filière anacarde ont contribué à cela.

En outre, les recettes d’Etat ont connu une forte augmentation en 2017 de 21% après une baisse enregistrée en 2016 de l’ordre de 9% ; au point où la Banque africaine de développement
projette quant à elle une croissance à 6% pour 2018.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close