A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Sacca Lafia lance le dialogue national sur l’extrémisme violent en vue de promouvoir le tourisme

En effet, le ministre Sacca Lafia a procédé ce jour là, au lancement du dialogue national d’échanges d’expériences et d’analyses sur les enjeux des frontières et du tourisme à l’ère de l’extrémisme violent dans les pays limitrophes, organisé par l’Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers (Abegief), en collaboration avec la Police républicaine et l’état-major général des armées.

Sacca Lafia, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique | Photo : Présidence du Bénin

(Bénin Révélé Mag) – Afin d’engager des réflexions sur le lien entre les frontières, le tourisme et l’extrémisme violent, différents acteurs, venus des institutions de la République, de la société civile et les partenaires techniques et financiers, étaient réunis le 14 juin 2018 à Cotonou, autour de Sacca Lafia, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

En effet, le ministre Sacca Lafia a procédé ce jour là, au lancement du dialogue national d’échanges d’expériences et d’analyses sur les enjeux des frontières et du tourisme à l’ère de l’extrémisme violent dans les pays limitrophes, organisé par l’Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers (Abegief), en collaboration avec la Police républicaine et l’état-major général des armées.

Marcel Baglo, directeur l’Abegief,  a, à l’ouverture des travaux, mis en exergue le bien-fondé de cet atelier qui vise la sécurisation et le développement des espaces frontaliers pour la promotion du tourisme au Bénin. Il est nécessaire selon Marcel Baglo, d’investir pour prévenir l’extrémisme violent par la viabilisation des espaces frontaliers.

Il déclare que « les participants sont appelés à mieux appréhender le lien entre extrémisme violent, frontières et tourisme, afin de permettre une prise de conscience de la nécessité d’investir pour lutter contre ce phénomène». Il s’est ainsi réjoui de la qualité des personnalités présentes à ce séminaire, gage de meilleures recommandations au terme des travaux.

« Nous devons trouver des solutions contre les bandes extrémistes qui détruisent les patrimoines culturels et touristiques dans nombreux pays du continent du fait de la non-sécurisation des espaces frontaliers qui sont des zones les plus pauvres, sensibles et exposées aux terroristes », a indiqué Sacca Lafia.

Cet atelier va aboutir selon lui, à des recommandations qui constitueront un référentiel dans le monde entier pour favoriser non seulement des investissements dans ces espaces frontaliers, mais aussi faire reculer le terrorisme et l’extrémisme religieux pour l’atteinte des objectifs du tourisme contenus dans le Programme d’action du gouvernement.

Ainsi, pour le ministre Sacca Lafia, c’est l’occasion plus que jamais d’engager des réflexions sur la problématique de l’extrémisme violent, surtout dans un contexte marqué par la montée de ce phénomène dans les pays limitrophes. Convaincu que la lutte contre l’extrémisme violent doit être globale, le ministre Sacca Lafia a invité les acteurs présents à ce dialogue à une synergie d’actions pour encourager le tourisme sécurisé au Bénin.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close