A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Sacca Lafia lance le dialogue social au sein du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique

En lançant cette session le 29 mai 2018 à Cotonou, le but visé par le ministère est de « renforcer les bases d’un dialogue franc, constructif et productif indispensable à l’accomplissement sans faille de la mission assignée au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique ».

Sacca Lafia, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique | Photo : Présidence du Bénin

(Bénin Révélé Mag) – La première session ordinaire du comité sectoriel permanent du dialogue social pour le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique a été lancée par le chef de ce département ministériel, Sacca Lafia.

En lançant cette session le 29 mai 2018 à Cotonou, le but visé par le ministère est de « renforcer les bases d’un dialogue franc, constructif et productif indispensable à l’accomplissement sans faille de la mission assignée au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique ». C’est en en tout cas l’objectif qui a été énoncé lors de ce lancement.

Dans les propos tenus par Sacca Lafia, il mentionne qu’en Afrique, on a coutume d’admettre que le dialogue est considéré comme une des armes les plus puissantes. Qu’il permet de prévenir et de lutter contre les tensions et crises sous toutes leurs formes par les échanges, la paix et l’éducation.

Il indique que c’est aussi le credo du gouvernement du nouveau départ. Il rappelle que le gouvernement l’a institué dans tous les départements ministériels. Pour lui, le dialogue social apparaît comme un creuset de concertation important portant sur diverses préoccupations, touchant à la vie et aux fonctionnements des travailleurs dont la résolution et la satisfaction améliorent, à n’en point douter, la performance de l’administration.

Au cours de cette session qui est prévue pour durer trois jours, il sera question selon Sacca Lafia, de faire une évaluation, une revue des actions menées par l’administration pour la satisfaction des revendications présentées à Bohicon en septembre 2017, de relever les difficultés rencontrées et de formuler des recommandations pour un climat social apaisé, gage de la performance des actions du ministère.

Aussi, poursuit-il, que les travaux de la session vont permettre de s’appesantir sur le point sur la mise en œuvre des recommandations de la session précédente, afin de recueillir les appréciations et commentaires de l’assistance, sur l’actualisation des revendications pour dégager une nouvelle plate-forme revendicative. Elle porte enfin sur la présentation de deux communications.

La présence des parties témoigne de l’importance qu’elles accordent à la concertation et à la promotion du sujet en cours de discussions en vue d’une meilleure gestion des secteurs de la sécurité publique, de la protection civile et des espaces frontaliers. Selon Sacca Lafia, la pertinence des thèmes et la qualité des participants augurent de résultats appréciables et de recommandations et propositions de grande facture.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close