A la UneEconomieMatières premières

Samou Séidou Adambi : « Nous devons faire en sorte que les mines du Bénin apportent des ressources »

Le ministre en charge de l’Eau et des Mines était en visite à l’Office béninois des ressources géologiques et minières (Obrgm).

Samou Séïdou Adambi,ministre de l’Eau et des Mines / Photo : http://beninpresse.org

(Bénin Révélé Mag) – Pour booster la valorisation et l’exploitation des richesses minières du pays,  le ministre Samou Séidou Adambi, en charge de l’Eau et des Mines était en visite à l’Office béninois des ressources géologiques et minières (Obrgm), le 08 février 2018.

Reçu par la direction générale et le personnel de l’office, Samou Séidou Adambi a échangé avec ses hôtes, sur les possibilités pouvant permettre de dynamiser les activités de l’office et aussi, de valoriser les réserves en mines du Bénin.

Sur cette  stimulation des activités de l’Obrgm justement, Evariste Agli, son directeur général, souligne que l’objectif à court terme est de favoriser la valorisation du matériel local, notamment dans la construction. En effet, l’Obrgm ambitionne de rencontrer les collectivités locales pour les aider à connaître leurs potentialités géologiques.

Face à cela, le ministre Samou Séïdou Adambi indiquera que des moyens vont être déployés pour que l’Obrgm soit rééquipé. C’est dans ce sens qu’il a pris l’engagement de jouer son rôle auprès de ses collègues, pour que cette structure soit utile dans la fourniture des mines comme matériel dans la construction des édifices publics et privés.

Selon le ministre de l’Eau et des Mines, « nous devons faire en sorte que les mines du Bénin apportent des ressources ». Ainsi, il annonce que dans les tous prochains jours, tous les sites miniers seront sécurisés, car c’est à cette condition que les promoteurs peuvent accompagner le Bénin.

Il faut remarquer que le Bénin dispose de plusieurs sites miniers. Tenons par exemple, selon le directeur général de l’Obrgm, le gisement le plus important de marbre est celui d’Idadjo. Il comprend quatre affleurements et dispose d’une réserve évaluée à un milliard environ de mètre cube de marbre dolomite gris-bleuté, poli et très esthétique. Le potentiel de kaolin actuellement connu se trouve dans la commune de Kétou, avec un gisement aussi évalué à plus d’un milliard de mètre cube.

Evariste Agli informe que la recherche de l’or et les autres minéraux métallifères est prometteuse, et affirme que les résultats seraient visibles si son office est doté d’un laboratoire d’analyse géologique. Le directeur général de l’Obrgm a tenu à rappeller que la structure sous sa direction est le produit d’une réforme de l’ancien Office béninois des mines (Obémines). Son rôle est d’approfondir la connaissance des potentialités géologiques du Bénin.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close