A la UneGestion publique 1

Satisfaits du rapport d’activités de Louis Vlavonou, les députés l’adoptent à l’unanimité

[Bénin Révélé Mag] –  Se félicitant du contenu du rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, sur la période allant du 1er avril au 30 septembre 2019, les parlementaires ont adopté le document à l’unanimité. Louis Vlavonou voit ainsi son rapport d’activités, le premier au titre de la huitième législature, plébiscité par ses paires.

Volumineux de 77 pages, le document a été examiné et adopté le 24 octobre 2019 par l’Assemblée nationale. Ce rapport retrace avec force détails les activités menées aux plans interne et externe par la septième législature pendant la période allant du 1er avril au 15 mai et la huitième du 16 mai au 30 septembre 2019.

L’exercice a permis au président de l’auguste chambre de passer en revue avec ses collègues députés l’ensemble des activités de l’institution parlementaire au cours des six derniers mois notamment en terme de production législative, de travaux en commissions permanentes et en plénières sans oublier le contrôle de l’action gouvernementale et les missions de représentation parlementaire au Bénin comme à l’étranger.

Il ressort de la présentation du rapport, qu’au cours de la période de référence, il y a eu au total 23 séances plénières. 24 dossiers ont été étudiés par les commissions techniques permanentes sur 46 affectés ; 17 ont été adoptés en plénière. Les 17 dossiers adoptés ne concernent que des autorisations de ratification d’accords de financement. Lesquelles se chiffrent à un montant total de 57 496 001 680 F. Cfa.

Ces accords de crédits couvrent, entre autres, les secteurs d’alimentation en eau portable, de l’enseignement supérieur, de l’agriculture, de la santé et des infrastructures de transport dans certaines localités.  Le rapport présenté renseigne par ailleurs qu’aucune loi ordinaire et dossier de mise en conformité n’a été adoptée sous la période de référence. Aucune question, écrite encore moins orale ou demande d’interpellation du gouvernement n’a été enregistrée. Presque rien n’a été noté dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale.

Selon Louis Vlavonou, cette faible performance en matière de contrôle de l’action gouvernementale peut se justifier par le fait que la huitième législature est encore à ses débuts et que le Parlement a été renouvelé à 60%. Il faut donc du temps pour permettre aux nouveaux députés de s’approprier le Règlement intérieur du Parlement afin de mieux s’acquitter de leur mission de contrôleur des actions du gouvernement.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close