Gestion publique

Sécurité alimentaire : Le document de stratégie nationale de stockage au cœur d’un atelier de validation

Comptes rendus

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle demeure encore à ce jour un défi majeur à relever en Afrique de l’Ouest et le nombre de personnes en insécurité alimentaire reste préoccupant si rien n’est fait pour le soutenir au risque de le voir basculer dans des situations critiques. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO avec le Tchad et la Mauritanie ont adopté la création en février 2013 par acte additionnel au traité révisé de la CEDEAO, la création de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire (RRSA) en Afrique de l’Ouest en vue d’en faire un instrument régional d’appui à leur capacité à réduire la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

La CEDEAO bénéficie d’un appui financier de l’Union Européenne pour la mise en œuvre de la Stratégie Régionale de Sécurité Alimentaire. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, il est prévu des appuis différenciés aux États pour l’harmonisation des politiques de stockage, de sécurité et l’alimentation de la gouvernance des stocks dans les 17 pays membres de l’espace CEDEAO-UEMOA-CILSS.

Le jeudi 18 mars 2021, Sun Beach Hôtel a accueilli l’atelier de validation de la Stratégie Nationale de Stockage de Sécurité Alimentaire dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par le Colonel Sylvestre FANDOHAN, Conseiller technique à la Recherche, à l’Alimentation et à l’Agriculture, représentant le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche empêché.

Le Chef de la Cellule technique de Suivi et d’Appui à la Gestion de la Sécurité alimentaire du MAEP, Monsieur Évariste GOUNOU, dans son mot de bienvenue, a fait remarquer que cette rencontre marque le couronnement d’un long processus qui avait démarré depuis 18 mois. Quelques mois après le démarrage, la pandémie de la Covid-19 s’étant invitée, a obligé à la suspension des travaux qui ont repris sous peu.

Madame Honorine EGOUNLETI, représentante du Chef du Bureau National de la CEDEAO et Chargée du sous-programme Agriculture, Ressources Naturelles, Commercialisation et Transport, a exhorté les participants à examiner le document de Stratégie Nationale de Stockage de Sécurité Alimentaire avec perspicacité, à faire des observations judicieuses et pertinentes en vue d’améliorer sa qualité.

Pour le Représentant du Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, le processus de formulation de la stratégie nationale a connu assez de retard du fait des restrictions, tant au niveau national qu’au niveau de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire, la pandémie de la Covid-19 oblige. Les activités ayant repris, les bouchées doubles ont été mises afin de disposer de ce document de stratégie qui est soumis à validation à cette séance. Sylvestre FANDOHAN a rassuré les participants que le groupe de référence a été mis en place pour suivre le déroulement du processus depuis le cadrage de la mission jusqu’à la validation de la stratégie. Un travail remarquable de suivi et de recadrage a été fait. Les membres de ce groupe ont apporté beaucoup de contributions qui ont permis aux consultants de mettre à la disposition des participants, le document de Stratégie Nationale de Stockage de Sécurité Alimentaire dont il est demandé d’apprécier la qualité.

Voir l’album

Cet article est un contenu du site web Gouv.bj

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer