A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Séidou Adambi entretient les Osc au sujet des projets de son département ministériel

C’est pour faire la lumière sur ces zones d’ombre, que Séidou Adambi, ministre de l’Eau et des Mines a présenté aux Organisations de la Société civile (Osc), le 04 mai 2018 à Cotonou, les projets et programmes eau, du PAG.

(Bénin Révélé Mag) – Le secteur de l’eau occupe une place de choix dans les projets et programmes contenus dans le programme d’action du gouvernement (Pag) 2016-2021, avec quelques 800 milliards de F.Cfa. Cela remue plusieurs préoccupations dans les différentes couches sociopolitiques du pays.

C’est pour faire la lumière sur ces zones d’ombre, que Séidou Adambi, ministre de l’Eau et des Mines a présenté aux Organisations de la Société civile (Osc), le 04 mai 2018 à Cotonou, les projets et programmes eau, du PAG.

En décidant d’aller à la rencontre des Osc, le ministère de l’Eau et des Mines par la voix de Séidou Adambi, veut donner réponse à une interrogation double. C’est que, le temps était venu d’associer les Osc par l’information afin qu’elles jouent convenablement leur rôle de veille citoyenne ; après un an d’études, d’évaluation et de choix définitifs des principaux projets et de recherche des financements. Cette rencontre visait également à donner satisfaction à la quête de l’information par les Osc.

A l’endroit des membres des Osc pour lesquels la rencontre a été initiéé et dont la mission essentielle est la veille citoyenne, le ministère Séidou Adambi a signifié que dans le programme d’action 2016-2021, le chef de l’Etat Patrice Talon et son gouvernement se sont engagé à donner de l’eau potable à toute la population du Bénin à l’horizon 2021 ;  une dizaine d’années avant l’échéance 2030, fixée par la communauté internationale.

Le ministère de l’Eau et des Mines a quatre projets et programmes sous sa tutelle. La gestion intégrée des ressources en eau a été présenté par la direction générale de l’eau, dont la mission est de définir l’orientation stratégique en matière d’approvisionnement en eau. Elle gère également trois autres projets dans le domaine de l’eau.

Aussi, l’Institut national de l’eau a présenté sa mission avec son plan d’activités jusqu’en 2021 pour un budget total de près de 900 millions de F.Cfa.  La Société nationale des eaux du Bénin, présente dans 69 communes sur les 77 du Bénin, et l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural, s’occupent respectivement de l’approvisionnement en eau potable dans les milieux urbains et dans les milieux ruraux.

Selon le ministre de l’eau et des mines, cet engagement sera tenu. Et pour ce faire, le gouvernement a besoin de la contribution des Osc. Séidou Adambi rappelle qu’au-delà de fournir de l’eau à toute la population béninoise à l’horizon 2021, le Pag s’est fixé comme objectif de la mettre à l’abri sur plusieurs décennies. Il offre ainsi la possibilité aux générations futures de planifier sereinement le renforcement du système d’accès à l’eau potable sur l’ensemble du territoire.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close