A la UneGestion publique 1

Six nouveaux ambassadeurs ont présenté leurs lettres de créance au chef de l’État

[Bénin Révélé Mag] – Le président de la République a reçu le 26 novembre 2019 au palais de la Marina, six ambassadeurs, qui y sont allés présenter les lettres de créance par lesquelles leurs pays respectifs les accréditent au Bénin. Il s’agit des ambassadeurs des Pays-Bas, d’Espagne, du Royaume d’Arabie Saoudite, du Burundi, de l’Inde et de la Confédération Suisse.

La nouvelle ambassadrice du Royaume des Pays-Bas près le Bénin avec résidence à Cotonou est désormais Catharina Geertuida Maria Tjoelker-Kleve. C’est elle qui la première, a été reçue et a remis ses lettres de créance à Patrice Talon. Un acte à la fois symbolique et solennel qui consacre sa prise de fonction au Bénin en qualité d’ambassadeur de son pays. Née le 14 décembre 1956, elle est titulaire d’un Master-Ingénieur en sociologie rurale et développement. « Nous avons aussi échangé sur la collaboration qui nous unit, les défis qui se trouvent sur notre chemin pour assurer un développement et obtenir des résultats », a laissé entendre le nouvel ambassadeur des Pays-Bas à sa sortie d’audience.

Adnan Bin Mahmoud Bin Mohammed Bostaji est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire que le Royaume d’Arabie saoudite a dépêché à Cotonou. En présentant ses lettres de créance au président de la République, le diplomate en a profité pour lui faire part de la considération du roi d’Arabie saoudite, ainsi que « ses souhaits de bonheur ». L’audience lui a donné l’occasion de se convaincre de la volonté du chef de l’État béninois de voir les deux pays entretenir une coopération plus intense.

Fin connaisseur de la diplomatie pour avoir servi dans différentes représentations et auprès de nombreux organismes internationaux, le diplomate saoudien est titulaire d’une Licence en sociologie et d’un diplôme supérieur d’études diplomatiques. Il a fait son entrée au ministère des Affaires étrangères de son pays en avril 1980 et était chef de mission adjoint à l’ambassade saoudienne à Berlin.

« Le roi d’Espagne m’envoie ici en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire avec un but très clair, celui de renforcer les relations bilatérales entre le Bénin et l’Espagne », déclarera à la presse, Marcelino Cabanas Ansorena, nouvel ambassadeur d’Espagne près le Bénin. Il poursui en disant que « Le président Patrice Talon s’est montré très ouvert aux possibilités d’implantation des entreprises espagnoles surtout dans les domaines dans lesquels nous avons de l’expérience pour offrir une valeur ajoutée comme la construction, l’agriculture, les énergies renouvelables ».

En effet, Marcelino Cabanas Ansorena a été nommé depuis novembre 2017, comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Espagne près la République fédérale du Nigeria avec juridiction sur le Bénin. Il est titulaire d’une Licence en économie et commerce et a embrassé la carrière diplomatique en 1987. Depuis lors, il a assumé de nombreuses fonctions en Bolivie, en Norvège, en Hongrie, au Maroc, au Cameroun, en Centrafrique. Il a également fait ses preuves à l’Union européenne et aux Nations Unies.

En envoyant Emmanuel Mpfayokurera à Cotonou en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire avec résidence à Abuja, le président burundais, qui voue une admiration particulière au chef de l’État béninois, a voulu non seulement illustrer l’estime qu’il a pour le dirigeant béninois, mais surtout introduire dans les rapports entre les deux pays, des liens plus étroits, et réciproquement bénéfiques.

Selon ce diplomate, le Burundi tend la main à ses frères du Sud pour une coopération plus intense. Dans cette quête de nouvelles amitiés, Cotonou n’a pas été oublié. Bien au contraire, le Bénin est vu par Emmanuel Mpfayokurera comme une opportunité sur laquelle mise le Burundi relativement à ses nouvelles ambitions. C’est cette mission que le président Pierre Nkurunziza a bien voulu confier au nouvel ambassadeur dont les fonctions antérieures d’enseignant, d’administrateur chargé de programme, de député, de conseiller à la présidence permettront à coup sûr de combler les attentes placées en lui.

Né le 1er septembre 1969, Abhay Thakur, titulaire d’un Master en technologie (ingénierie industrielle) est le nouvel ambassadeur de la République d’Inde près le Bénin avec résidence à Abuja. Il a occupé de nombreuses fonctions avant sa nomination et s’assigne pour mission de donner un coup d’accélérateur aux relations surtout économiques entre son pays et le Bénin.

« Depuis la visite du président indien à Cotonou, les relations entre les deux pays ont pris un nouvel envol dans différents secteurs comme l’économie, le renforcement des capacités. De nombreux accords ont été signés et un cadre existe pour faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Nous avons également une importante communauté indienne résidant au Bénin et qui contribue au secteur économique… », a déclaré le nouvel ambassadeur, après avoir remis ses lettres de créance au président de la République.

Philipp Stalder est le dernier ambassadeur qui s’est prêté à cet exercice. C’est à ce polyglotte né le 29 janvier 1969, que revient désormais la charge de représenter la Suisse près le Bénin. Il a résidence à Accra et est diplômé d’histoire, de droit constitutionnel et de sciences politiques. Sa carrière diplomatique a débuté en 1999. Avant de devenir ambassadeur, Philipp Stalder a fait ses preuves en voyant son niveau de responsabilité s’élever dans la sphère diplomatique de son pays.

Après avoir remis ses lettres de créance au chef de l’État, le nouvel ambassadeur, a déclaré : « J’ai rassuré le président que je vais changer l’image de l’Afrique auprès de la Suisse pour que les citoyens apprennent un peu plus du Bénin et voient le Bénin et l’Afrique comme une région d’avenir ».

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close