Gestion publique

Tournée présidentielle : Ouèssè abritera une usine d’extraction de marbre

Tournée présidentielle

Ce samedi 21 novembre 2020, 8ème jour du périple de la tournée nationale du Président de la République dans les communes, c’est Ouèssè qui a reçu en premier la délégation présidentielle. 

Une escale qui a apporté sa dose de chaleur et de  ferveur à ce périple. Et aussi une innovation. 

La séance de reddition de compte et d’échanges directs avec les forces vives de Ouèssè a démarré dès l’entrée du Chef de l’Etat dans la salle de réunion de la maison des jeunes et loisirs de la localité, par l’hymne national exécuté en a capella par les participants.

Une façon de rappeler la devise du Bénin : Fraternité, justice, travail, le socle de ces échanges. C’est d’abord le maire qui en donne le ton. Il adresse au Président Patrice Talon ses félicitations fraternelles pour le chantier de réconciliation lancé à Save; car pour lui, Ouessè est une victime collatérale des événements de 2019. « Cet acte fait de vous un grand homme de l’histoire de notre pays » , déclare le maire de Ouessè. Il a également remercié le Président pour la grâce accordée à ceux qui étaient impliqués dans les heurts de 2019 puis plaidé pour la libération de certains fils de la localité  dont l’ex DG de la Soneb David Babalola condamné pour des faits de mauvaise gestion d’une entreprise d’Etat.

Plus vaste des communes du département des Collines et la deuxième plus peuplée après Savalou, Ouessè est aussi impactée par les réalisations du PAG comme l’a noté le maire. On peut citer le stade omnisports en construction, qualifié par le maire de « la plus grande réalisation au profit de la commune depuis les indépendances », le bitumage de la route inter-Etats Dassa-Savè-Parakou qui traverse 4 arrondissements de la commune, sans oublier les 300 ha reboisés cette année. Toutes choses qui, à l’en croire, contribuent à l’amélioration des conditions de vie des populations. Il en a profité pour faire part au Président de la République de la souffrance de ses concitoyens de Ouessè dans plusieurs domaines. En dehors des problèmes récurrents d’eau potable, d’électrification, de voies de desserte, d’insécurité malgré les efforts notables du gouvernement, Ouessè souhaite abriter une usine de transformation de manioc pour plus de création de richesse et surtout une usine d’exploitation de marbre car cette commune détient le plus grand gisement de marbre demeuré inexploité jusqu’à ce jour et deuxième plus grande réserve de marbre bleu au monde après celle d’ Italie. En réponse à cette dernière doléance, le Chef de l’Etat a annoncé que les études ont commencé et les travaux pour l’installation de l’usine pour l’extraction et la commercialisation du  marbre vont démarrer  en 2021.

Déplorant que les réalisations n’aillent pas au même rythme que l’accroissement de la population, le président Talon rappelle l’impérieuse nécessité d’augmenter nos investissements avant de faire remarquer qu’en 5 ans, le Bénin a fait d’énormes progrès. « Ce que nous avons fait semble extraordinaire. 

La quantité de route dépasse ce que nous avons espéré donc le développement avance. » Occasion pour le Président de la République de révéler qu’avant la fin du mois de décembre, « le contrat sera signé avec l’entreprise en charge des travaux du bitumage de la route pour permettre de venir à Ouessè sans poussière ». C’est déjà fait. L’hôte du pays des 7 rivières fait le constat que Ouessè a besoin de moderniser son centre urbain et son tour de construction de marché urbain moderne viendra certainement dans la 3ème série après qu’on aura aménagé et  pavé quelques rues.

Pour rassurer ses interlocuteurs, le Président Patrice Talon assure que le Bénin suscite la confiance. Comme pour répliquer à ceux qui parlent de surendettement, il argumente : « On ne prête qu’aux riches. Nous ne gaspillons plus l’argent du peuple. L’effort de mobilisation de ressources internes nous permet d’être à ce niveau de confiance. L’Etat a fait les réformes nécessaires pour empêcher les Béninois de faire circuler l’argent qui n’est pas le leur afin de faire face à des investissements vitaux pour notre développement. » 

Pour lui, ce Bénin en construction nous permettra d’avoir satisfaction de nos manques domaine par domaine, région après région. « Ce qui se passe permet à chacun d’espérer. C’est le bilan de ces 5 ans », conclut le Chef de l’Etat.

Cet article est un contenu du site web Gouv.bj

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer