Gestion publique

Visite du ministre Jean-Michel ABIMBOLA sur les chantiers du Complexe hôtelier et du Fort Portugais à Ouidah pour rappeler les impératifs aux entrepreneurs

Le Ministre du tourisme, de la culture et des arts, Monsieur Jean-Michel ABIMBOLA à la tête d’une délégation composée de quelques membres de son cabinet et de l’Agence nationale de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (ANPT), était le jeudi 30 juillet 2020 à Djègbadji dans la Commune de Ouidah.

Comptes rendus

A la base-vie de l’entreprise Yunnan Construction, en charge des travaux de construction du Complexe hôtelier La Marina, l’autorité accompagnée du Préfet de l’Atlantique et du Maire de la ville de Ouidah s’est enquis des dispositions prises pour le démarrage imminent des travaux. Le Directeur général de Yunnan Construction et ses techniciens ont fait visiter sur le plan architectural les différents compartiments qui composent le complexe hôtelier. Les questions liées au dédommagement des citoyens affectés par le projet, l’emploi de la main d’œuvre locale et bien d’autres préoccupations ont été abordées au cours de la visite. Une séance de travail est envisagée entre les autorités ministérielles et les responsables de l’entreprise dans le but d’éclairer quelques points d’ombre.

Le Ministre ABIMBOLA et sa délégation ont mis ensuite le cap sur le Fort Portugais de Ouidah. A ce niveau, employés et ouvriers s’activent pour rattraper le retard accusé afin de finir les travaux dans un délai de sept (07) mois. « Au niveau de notre groupement, nous comptons doubler les effectifs pour vraiment tenir dans le délai. Il y a des équipes sur chaque infrastructure du projet. Et nous travaillons tous les jours afin de rattraper les écarts connus par le passé et finir les travaux à fin février 2021. » a rassuré Hospice HOUNGBEME, Directeur des travaux de l’entreprise Kendal & Fils.

Après la visite des différentes infrastructures du chantier, le Ministre a tenu une séance avec ses hôtes. Occasion pour lui de rappeler les impératifs et l’obligation pour le Bénin d’apprêter ces musées qui serviront de réceptacles pour les œuvres que la France s’apprête à restituer à notre pays. Devant Jean-Michel ABIMBOLA et le Chef de projet de la Banque mondiale, les représentants de la Maîtrise d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre, de l’entreprise générale Kendal & Fils et des différents partenaires impliqués dans le projet ont pris l’engagement de respecter leurs cahiers de charges afin de livrer les travaux à la fin du mois de février 2021.

Faut-il le rappeler, le Fort Portugais comporte trois compartiments. Le compartiment central est composé de la Maison du Gouverneur, du bâtiment accueil principal, du bâtiment de l’esclaverie situé dans la cour des esclaves, d’un local technique et du bâtiment de casernement. Dans la cour du Gouverneur, il y a deux grands bâtiments, le snack-bar, des boutiques et ateliers et le bâtiment de l’accueil scolaire. Tout cet ensemble est clôturé par le mur d’enceinte avec des tourelles au niveau des quatre angles. Sur le demi-périmètre extérieur, il sera construit la douve qui selon l’histoire, servait de dissuasion pour les esclaves qui tentaient de fuir et un aménagement extérieur tout autour du Fort.

Il faut signaler que cette nouvelle descente du Ministre Jean-Michel ABIMBOLA sur le chantier de réhabilitation du Fort Portugais traduit la préoccupation du Gouvernement du Président Patrice TALON quant à l’aménagement des réceptacles pour accueillir 26 œuvres culturelles du Bénin dans de meilleures conditions.

Cet article est un contenu du site web Gouv.bj

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer