A la UneArticles recommandésEntretiens et OpinionsGestion publique 1Initiatives du Bénin RévéléINVESTIR AU BENINPolitique économique

Zhang Jinxian : « Nous assurons l’intermédiation entre les opérateurs économiques Chinois et Béninois »

Dans cette interview accordée à Bénin Révélé Magazine, M. Zhang Jinxian, directeur du Centre Chinois de Développement Economique et Commercial (CCDEC), présent l’apport du centre à l’économie béninoise.

(Bénin Révélé Mag) – Fruit d’un partenariat de coopération entre les gouvernements chinois et béninois, le Centre Chinois de Développement Economique et Commercial (CCDEC) a démarré ses activités au Bénin en 2008. Il est situé dans la zone commerciale de Ganhi à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Le CCDEC a facilité et propulsé les relations commerciales sino-béninoises. A travers des foires internationales, des services de conseils et d’intermédiation, des visites d’affaires au profit des opérateurs économiques aussi bien au Bénin qu’en Chine, le centre comble progressivement le déficit commercial qui caractérise les exportations du Bénin vers la Chine. Dans cette interview accordée à Bénin Révélé Magazine, M. Zhang Jinxian, directeur du CCDEC, présent l’apport du centre à l’économie béninoise.

Bénin Révélé Magazine : Présentez-nous le Centre Chinois de Développement Economique et Commercial…

Zhang Jinxian : Le CCDEC est institué conformément au « Protocole d’Accord sur la création du CCDEC » signé en janvier 1998 entre les gouvernements chinois et béninois. L’investissement total de la première phase s’élève à 50 millions de Yuans chinois soit plus de trois milliards de francs CFA, dont une partie financée par le gouvernement chinois et le reste par la Société Teams International de Coopération Economique et Technique de Zhejiang  (société gestionnaire du Centre). D’une superficie globale de 9700 m², le Centre se trouve  sur une parcelle offerte par le gouvernement béninois.

Bénin Révélé Magazine : En quoi consiste le partenariat de coopération entre les gouvernements chinois et béninois ayant consacré la création du CCDEC ?

Zhang Jinxian : Le CCDEC est le fruit d’un accord de coopération entre la Chine et le Bénin qui oblige la Chine à construire et à exploiter un complexe commercial moderne pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays. Après cinquante ans d’activités, le centre devient une propriété exclusive et intégrale du Bénin qui peut en disposer entièrement. Le centre est inauguré en 2008, ce qui signifie qu’en 2058, il deviendra une propriété du Bénin.

Bénin Révélé Magazine : Quelles sont les activités du CCDEC ?

Zhang Jinxian : Nous organisons une foire internationale annuelle qui draine des milliers d’opérateurs économiques Béninois et de la sous-région ouest africaine. Il s’agit d’une tribune  d’exposition des produits chinois destinés à la vente dans les marchés béninois et ouest-africains. Elle représente aussi une aubaine pour les opérateurs économiques béninois et ouest-africains. Elle leur permet d’acheter sur place des produits chinois de bonne qualité. Nous installons 150 stands suivant les normes internationales sur un espace de 2500 mètre carré. Nous avons organisé dix foires internationales depuis le démarrage de nos activités.

L’année dernière, en dehors des pays de l’Afrique de l’Ouest, il y avait le Congo, la Guinée Equatoriale, le Kenya, le Djibouti, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, etc.  Une diversité de produits haut de gamme sont exposés. Il s’agit entre autres des machines multiservice (agricole, forage pour alimentation en eau potable, etc.) des appareils électroniques, les produits d’industries légères tels que les meubles, les fournitures de bureau, les jouets, les produits textiles, pharmaceutiques, les matériaux de construction, les aliments, etc.

Bénin Révélé Magazine : En dehors des foires, quelles sont vos autres activités ?

Zhang Jinxian : Nous menons plusieurs activités. Nous pouvons citer entre autres :

  • La participation à des projets d’investissement au Bénin.
  • L’information et l’assistance aux entreprises chinoises désireuses d’investir au Bénin.
  • L’introduction et l’exposition des produits ou la présentation des sociétés chinoises ainsi que leurs projets d’investissement.
  • La participation aux appels d’offres internationaux lancés par le Bénin dans le cadre de la réalisation des travaux sur le territoire du Bénin et l’exécution des travaux après adjudication.

Nous assurons l’intermédiation entre les opérateurs économiques Chinois et Béninois. Des opérateurs économiques Béninois sont parfois confrontés à des contraintes liées à la qualité non satisfaisante des produits livrés par des partenaires Chinois. Il arrive aussi que des opérateurs Chinois livrent des produits à des partenaires Béninois qui ne respectent pas leurs engagements ou qui se plaignent pour diverses raisons. Nous jouons un rôle d’arbitrage entre les deux parties. Notre stratégie c’est d’agir en amont.

Bénin Révélé Magazine : Y a-t-il des facilités d’affaires pour des Béninois qui ne vont pas en Chine, mais qui entretiennent des relations d’affaires avec les entreprises chinoises ?

Zhang Jinxian : Nous conseillons les opérateurs  Béninois intéressés à faire des affaires avec leurs homologues Chinois mais qui, pour des raisons diverses, ne souhaitent pas aller en Chine de se rapprocher de notre centre. Une fois que nous nous assurons que l’opérateur économique Chinois avec lequel il souhaiterait rentrer en relation d’affaires est en règle et ses produits sont de bonne qualité, nous demandons à l’opérateur Béninois une avance de 70% de sa commande. Nous soldons les 30% restants et dès l’arrivée de la commande, après vérification et authentification de la qualité de la commande, nous récupérons nos 30% auprès de l’opérateur économique Béninois.

Le CCDEC fait la promotion des investissements privés chinois au Bénin. Nous encourageons aussi les investissements mixtes entre les opérateurs Chinois et Béninois. Nous organisons aussi des voyages d’affaires au profit des hommes d’affaires et investisseurs Chinois au Bénin. Nous faisons aussi l’inverse, en amenant des hommes d’affaires Béninois en Chine pour prospecter le marché chinois, découvrir les diverses technologies qui les intéressent, négocier des  contrats d’affaires, prospecter des opportunités d’affaires, etc.

Nous appuyons aussi bien les petites, les moyennes que les grandes entreprises béninoises. Nous faisons de même pour la partie chinoise. Nous faisons également le stockage des produits chinois en franchise fiscale et la distribution en gros.

Bénin Révélé Magazine : Que gagnent les producteurs Béninois de cette coopération ?

Zhang Jinxian : Nous aidons les producteurs de vivres tels que l’acajou à trouver des acheteurs en Chine. Il est vrai que les opérateurs Béninois n’ont pas encore bien pénétré le marché chinois. Au plan de l’exportation des produits agricoles béninois, il n’y a pas encore un accord commercial d’exonération des frais de douane entre la Chine et le Bénin. Mais, au niveau du centre, nous travaillons en harmonie avec l’ambassade de Chine au Bénin à faciliter l’entrée des produits agricoles béninois dans le vaste marché chinois.

Les produits agricoles béninois tels que l’ananas et le soja intéressent beaucoup les opérateurs économiques Chinois. Nous espérons que dans les meilleurs délais, les deux pays parviendront à la signature d’un accord commercial d’exonération des frais de douane sur les produits agricoles. Cela permettra aux producteurs Béninois d’accroître leurs productions et de pouvoir faire des affaires rentables avec leurs homologues Chinois.

Propos recueillis par Ibrahim Oredola Falola

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close