A la UneEconomiePolitique économique

Des techniciens outillés pour booster la filière cunicole au Bénin

Ce projet initié par le gouvernement béninois avec le soutien technique de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Fao) s’est déroulée du 13 au 14 novembre 2017, à l’Infosec de Cotonou.

Dr Tiémoko Yo, représentant résident de la Fao au Bénin / Photo : actu-sur-le-pouce

(Bénin Révélé Mag) – Dans le cadre du projet Tcp/Ben/3503, « appui à la professionnalisation de la filière cunicole dans le sud-Bénin », 135 agents techniques des directions départementales de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche ont été formés pour suivre les éleveurs de lapin au Bénin. Ce projet initié par le gouvernement béninois avec le soutien technique de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) s’est déroulée du 13 au 14 novembre 2017, à l’Infosec de Cotonou.

Cette formation est une réponse donnée par la récente réforme qu’entreprise le gouvernement de la rupture dans le secteur agricole national. Réforme qui s’intéresse à la performance des filières de production et la territorialisation du développement agricole. Cette performance, indique le représentant résident de la Fao au Bénin, Dr Tiémoko Yo, « nécessite la présence sur le terrain, à proximité des acteurs, de techniciens spécialisés bien formés aux connaissances actualisées et capables de délivrer des conseils pertinents et adaptés aux besoins des différents acteurs ».

Après les sessions qui se sont tenues il y a quelques mois, la présente formation fournira aux agents formés, des outils de gestion d’une exploitation cunicole, des outils pour améliorer l’assistance qu’ils apportent dans les activités d’élevage qu’ils pratiquent. Ce sera aussi l’occasion d’acquérir plus de connaissances sur le lapin (notamment, l’alimentation, la reproduction, la maladie hémorragique virale (Vhd), ainsi que d’autres maladies courantes de cet animal, l’anatomie et des techniques sur la transformation de la viande du lapin).

Cette formation était nécessaire, car « la pratique de la cuniculture est encore mal maitrisée par les agents chargés d’accompagner les éleveurs pour une meilleure productivité des exploitations agricole en générale, et cunicoles en particulier », a déclaré Innocent Togla, le secrétaire général adjoint du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer