A la UneSociété

Grâce à la fondation Boa-Bénin, l’eau potable coule à nouveau dans la commune de Dassa-Zoumè

[Bénin Révélé Mag] – Le groupe Bank of Africa/Bmce Bank, entreprise citoyenne au service de son environnement, à travers sa fondation vient de permettre aux populations des localités de Kpakpa et d’Agbagounlè dans la commune de Dassa-Zoumè, encore enclavées, de revoir couler chez elles, de l’eau potable.

La cérémonie de mise en service de ce réseau d’adduction d’eau a été faite, le 8 novembre 2019 et a été conduite par Benoît Maffon, président de la fondation Boa-Bénin, en présence de Léon Codjo Akpo, 1er adjoint au maire de Dassa, et bien d’autres personnalités impliquées dans la réalisation de cette œuvre.

Ce réseau d’adduction d’eau, d’une valeur de 60 millions 124 mille F. Cfa, entièrement financé par la fondation Boa-Bénin, est équipé d’un mini- champ solaire composé de 22 panneaux solaires mono cristallins et des accessoires pour le fonctionnement de la pompe solaire. Pour des raisons de sécurité, il a été procédé à l’installation de deux lampadaires solaires, l’un dans le champ solaire et l’autre dans le camp Peulh.

Cette autre œuvre salvatrice de la Fondation Boa-Bénin, au profit des populations les plus vulnérables du Bénin comprend deux lots. D’abord, la recherche de point de captage d’eau et réalisation de forage positif par l’entreprise Thym group. Puis, la réhabilitation du château d’eau existant et équipement du forage déjà réalisé, et dont le débit d’essai est de 6,8 m3 /h avec un débit exploitable recommandé de 5 m3 /h.

Benoît Maffon a rappelé à l’occasion, que la fondation, en son temps, avait répondu favorablement à l’appel de détresse des populations de ces villages, par le biais de l’Association de développement de Kpakpa-Agbagounlè (Adeka) face au calvaire qu’elles rencontrent au quotidien en matière d’approvisionnement en eau potable. Mais, il précise que pour ceux qui connaissent le terrain, ça a été une gageure pour la fondation Boa de s’engager dans cette aventure, tellement les chances de trouver de l’eau dans la zone étaient minces.

Mais n’écoutant que les intérêts des populations locales, ajoute-t-il, « nous avons pris notre courage à deux mains et grâce à l’expertise et au savoir-faire des entrepreneurs et la bénédiction divine aidant, nous voici aujourd’hui réunis pour la mise en service du réseau d’adduction d’eau et l’installation du champ solaire à Kpakpa et Agbagounlè ».

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close