A la UneMatières premières

Suivi de l’exécution du budget : Le consortium Social Watch Bénin/Rifonga-Bénin plaide pour une meilleure implication de la société civile

[Bénin Révélé Mag] – Pour évaluer le niveau d’exécution du budget du secteur de l’eau et des mines au Bénin et de formuler les recommandations appropriées, les cadres du ministère de l’Eau et des Mines et les organisations de la société civile dont Social Watch Bénin et Rifonga Bénin ont organisé une causerie-débat conjointe, le 2 octobre 2019 à Cotonou.

Cette séance de causerie-débat initiée par le consortium Social Watch Bénin/Rifonga-Bénin entre dans le cadre de la correction de l’insuffisance d’implication de la société civile avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Elle offre l’opportunité aux Organisations de la société civile de faire le plaidoyer afin de faciliter leur prise en compte pour le suivi de l’exécution du budget de ces deux secteurs vitaux pour le pays.

Pour permettre aux délégués des deux organisations de la société civile de mieux appréhender les enjeux, les cadres du ministère sectoriel ont exposé à cette occasion, les différentes informations notamment sur le plan de travail annuel (Pta) et le niveau d’exécution du budget exercice 2019.

On retient du tableau présenté par Donatien Hodonou de la cellule de suivi-évaluation capitalisation des programmes et projets, que le taux d’exécution physique global du plan de travail annuel au 30 juin 2019 est de 39,6 % contre 14 % au premier trimestre 2019. De même, sur la base des engagements, le taux d’exécution financière est de 37,02 % contre 19,5 % au premier trimestre 2019. Soit une amélioration de 17,5 % pour une cible de 30,5 % avec un budget de plus de 60 milliards de F. Cfa.

Selon ses explications, environ 1,5 milliard de F. Cfa sont consacrés aux dépenses ordinaires et près de 59 milliards aux dépenses en capital. Il a également présenté le niveau d’exécution du budget selon chaque direction du ministère. Ce qui a permis aux délégués du consortium Social Watch Bénin/Rifonga-Bénin de percevoir ainsi, la consommation au niveau de certaines structures importantes de la chaine telles que la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb), la Société béninoise des hydrocarbures (Sobeh), la Direction générale de l’eau…

« Ces réformes visent l’amélioration de l’efficacité de l’action publique, pour le bénéfice de tous, l’instauration d’une véritable transparence dans la gestion des finances publiques… », précise Léontine Idohou, présidente de Rifonga Bénin, qui salue les efforts fournis, qui sont la résultante des réformes engagées par le gouvernement dans le cadre du processus d’élaboration et d’exécution du budget.

Ce qui a permis de donner une ouverture aux organisations de la société civile pour participer à toutes les étapes du processus budgétaire, selon elle. Toutefois, elle estime que le résultat serait plus probant s’il était permis aux Organisations de la société civile de s’impliquer à fond dans le processus budgétaire.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close