A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Le parlement créé une commission d’enquête sur la gestion de l’Aberme

Le nombre de projets exécutés chaque année par l’Aberme et leurs sources de financement, les localités bénéficiaires desdits projets, le taux actuel de couverture en électrification rurale en république du Bénin et les critères de sélection des localités bénéficiaires des projets de l’Aberme.

Honorable Dakpè Sossou, député à l’Assemblée nationale | Photo : © Benin Eden TV

(Bénin Révélé Mag) –  Suite aux préoccupations soulevées, il y a quelques jours par l’honorable Dakpè Sossou, député à l’Assemblée nationale, concernant la gestion des projets d’électrification rurale confiés à l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise de l’énergie (Aberme), l’Assemblée nationale a adopté le 12 juin 2018, à une très large majorité, la proposition de résolution tendant à la création de la Commission parlementaire d’information et d’enquête chargée de faire la lumière sur cette affaire.

On se rappelle en effet que Dakpè Sossou avait interpellé le gouvernement sur un certain nombre de points. Entre autres, le nombre de projets exécutés chaque année par l’Aberme et leurs sources de financement, les localités bénéficiaires desdits projets, le taux actuel de couverture en électrification rurale en république du Bénin et les critères de sélection des localités bénéficiaires des projets de l’Aberme. Il avait aussi évoqué le coût de réalisation de chaque projet exécuté et l’état des lieux de la couverture en énergie électrique dans les milieux ruraux au Bénin avant et après la création de l’agence.

Cette commission d’enquête parlementaire, dont la demande a été jugée recevable par le parlement et dont les membres seront désignés très prochainement, comportera, suivant les dispositions de l’article 114.3 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, 10 députés à raison d’un représentant par groupe parlementaire, d’un représentant de la commission du plan, d’un représentant l’équipement et de la production, et d’un représentant de la commission des finances et des échanges. Elle aura 60 jours pour déposer son rapport.

Elle aura alors pour mission de faire la lumière sur la gestion de la structure qui peine à faire preuve d’efficacité. Elle devra aussi faire le point sur les accusations du secrétaire général du syndicat de l’Aberme à l’endroit du directeur général de l’agence. Ce dernier était alors accusé de cumuler le salaire de son ancien poste à la Société béninoise d’énergie électrique avec celui de ses fonctions actuelles à la tête de l’agence.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer