A la UneEducationTIC et Télécoms

Après le secondaire, les 12 établissements du primaire ont leur classe numérique

[Bénin Révélé Mag] –  Le gouvernement béninois, à travers l’Agence béninoise du service universel des communications électroniques et de la poste (Absu-Cep), a procédé à l’installation des classes numériques dans douze écoles primaires. C’est Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, qui les a mises en service, le 9 novembre 2019 à l’Epp de Gori Maro, à Nikki, à la faveur d’une cérémonie de remise de matériels et d’équipements informatiques. Elle avait à ses côtés plusieurs de ses collègues membres du gouvernement.

À travers ceci, il est question de permettre aux jeunes apprenants de faire partie de la génération numérique. C’est que, le numérique offre aujourd’hui l’opportunité d’améliorer la qualité de l’enseignement dispensé au Bénin tant dans le secondaire qu’au primaire. Après Allada où, il y a quelques jours, les salles multimédias des 12 établissements secondaires bénéficiaires sur toute l’étendue du territoire national ont été mises en service, le tour a été cette fois, au niveau de l’enseignement primaire d’être à l’honneur.


Aurélie Adam Soulé Zoumarou, appréciant la portée du projet de généralisation de l’usage du numérique par l’éducation et la formation, a indiqué que c’est à juste titre que le gouvernement qui ambitionne de positionner le Bénin comme une plateforme de services numériques, l’a inscrit au nombre des activités de son département, à travers l’Absu-Cep. Elle explique que « le projet prévoit entre autres la mise à disposition de salles multimédias dans les écoles primaires et les collèges du secondaire et la connexion des établissements primaires et secondaires à l’Internet ».

Lors de cette cérémonie, ce sont 12 salles de classe numérique qui ont été connectées à l’Internet et sont autonomes en énergie électrique, au niveau de 12 écoles primaires, à raison d’un établissement par département. En dehors de l’Epp Gori Maro dans le Borgou, il y a les Epp Sikè Nord, de Lebou, de Bori Maro, de Ouaké Centre, de Natitingou, de Paouignan, d’Aplaoué, de Guinkomin, de Porto-Novo, de Sakété et de Gbéto.

Chacune de ces classes numériques est composée d’un bâtiment préfabriqué posé sur un socle en béton et de deux climatiseurs solaires ; puis, de 40 ordinateurs apprenants, un ordinateur enseignant, un tableau lecteur actif rec projecteur, une armoire de rangement.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close