A la UneEconomieGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiquesTIC et Télécoms

Aurélie Adam Soulé : « Sans dialogue, le vivre ensemble est difficile »

En ouvrant le 1er juin 2018 dans les locaux de son département ministériel, le ministère de l’Economie numérique et de la Communication (Menc), ambitionne de passer en revue les problèmes et doléances des travailleurs afin qu’il continue à régner au sein de ce ministère, un climat de paix.

La ministre de la communication Aurélie Adam Soulé Zoumarou visite des organes de presse privés à Cotonou / Photo : Agence Bénin Presse
La ministre de la communication Aurélie Adam Soulé Zoumarou visitant des organes de presse privés à Cotonou / Photo : Agence Bénin Presse

Bénin Révélé Mag – Aurélie Adam soulé, la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, a organisé le 1er juin 2018 dans les locaux de son département ministériel, une session extraordinaire du dialogue social.

En ouvrant cette assise, le ministère de l’Economie numérique et de la Communication (Menc), ambitionne de passer en revue les problèmes et doléances des travailleurs afin qu’il continue à régner au sein de ce ministère, un climat de paix.

Cette session du dialogue social s’ouvre ainsi, à un moment où les responsables politico-administratifs, les cadres et autres fonctionnaires du Menc cherchent de concert des solutions aux problèmes enregistrés dans ce secteur. C’est dans cette veine qu’Aurélie Adam soulé va inviter les différents participants à procéder à des propositions constructives pour faire avancer le travail.

Selon Edgar Koudjo, secrétaire général dudit ministère, chaque travailleur doit être le gardien de la maison commune. « Au-delà de notre état d’esprit, de nos passions du moment, lance-t-il, nous devons nous rappeler que nous sommes tous des sentinelles chargés de veiller sur ce ministère dont chacun de nous est responsable en entier ». Pour ce faire, les agents du Menc vont travailler au cours de cette session, à réduire les asymétries d’informations pour pouvoir avancer dans l’harmonie.

Le ministre Aurélie Adam Soulé, pour qui « sans dialogue, le vivre ensemble est difficile », trouve logique de se concerter pour faire avancer le travail dans le dialogue. Elle dit comprendre les inquiétudes des travailleurs suite aux restructurations menées, ou à venir, dans différents sous-secteurs du département ministériel.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer